Handicap et entrepreneuriat : peut-on entreprendre en étant handicapé ?

Handicap & entrepreneuriat : peut-on entreprendre dans tous les domaines ?

Aujourd’hui on est sur un sujet qui change un peu : Handicap & entrepreneuriat, peut-on entreprendre dans tous les domaines ?

Le 2e mardi, c’est l’interview du mois !

C’est avec ce sujet que j’ai envie de te faire découvrir Clara alias FemmeBionique qui est consultante, intervenante et conférencière sur le sujet du handicap.

Clara est concernée par le handicap de 2 manières :
– Professionnellement : c’est la thématique de son entreprise
– Personnellement : elle est sourde de naissance.

Clara a un implant cochléaire qui lui permet de récupérer de l’audition et d’entendre. Le français est sa première langue, c’est pour cela que nous avons pu échanger ensemble à l’oral et que je peux te proposer cet épisode enrichissant à plusieurs points de vue.

Personnellement, je trouve qu’il a toujours des thématiques qui font grincer des dents, notamment celles qu’on aimerait qualifier de « sociales ». Dans notre société actuelle, les métiers de l’humain sont souvent les moins bien rémunérés pour toujours plus d’investissement personnel.

En temps de COVID, ces professions ont été mises en lumière et on a vu à quel point leur existence était indispensable !

On a cette idée (in)consciente que lorsque c’est pour aider, accompagner, cela devrait être gratuit. Pourtant, l’accompagnant ou le prestataire de service doit également manger et payer son loyer 😉 Et pour le coup, il fait vraiment quelque chose qu’on peut qualifier d’utile voire d’essentiel. Pourquoi ne le donnerions-nous pas la valeur qu’il mérite ? Au contraire !

Bref, revenons aux péripéties entrepreneuriales de Clara et comment le handicap a pu conditionner ses choix, sa légitimité et cette transmission.

Clara Femmebionique, conférencière sur le handicap

Comment choisir le statut de son entreprise ?

Les personnes porteuses de handicap en France peuvent bénéficier d’une aide. Lorsqu’elles sont adultes, il s’agit de l’Allocation pour Adultes Handicapés (AAH). Cette aide est soumise à condition et peut être retirée dans plusieurs cas notamment si la personne est en couple avec quelqu’un ayant des revenus.

Pour éviter cela, Clara a choisi d’ouvrir une SARL. En ouvrant une micro-entreprise, l’allocation aurait été supprimée dès ses premiers revenus. Le handicap a donc été une cause déterminante quant au choix du statut. La SARL a un système plus complexe et avec plus de charges dès le début. Alors que la microentreprise permet de ne payer des charges que sur ce qui est déclaré. Autrement dit, si tu déclares 0, tu paies 0.

Article lié : l’administratif et la micro entreprise

Etre soi-même porteur de handicap est-il un atout ou un inconvénient quand on entreprend dans le domaine ?

Vivre soi-même une situation nous rend-il forcément légitime ? Clara nous explique que le fait d’être sourde lui donne une légitimité d’office. Pourtant, aujourd’hui ce qui la rend compétente est à la fois son expérience en tant que personne handicapée dans un monde non adapté mais aussi le recul et les solutions qu’elle à su en tirer pour pouvoir les transmettre.

Clara intervient dans le handicap en général et pas que dans la surdité. Pourquoi ? Car elle a su voir les points de jonction dans les situations handicapantes que les personnes peuvent vivre quotidiennement faute de communication correcte ou adaptation. Elle explique très bien que la sensibilisation vient toujours du même coté, à savoir une personne non handicapée vers une personne handicapée mais rarement voire jamais l’inverse.

Elle explique à quel point c’est important pour éviter tout quiproquo. Dans son cas, lorsqu’elle n’avait pas entendu, elle disait « je n’ai pas compris ». Un jour, une personne lui a expliqué qu’en disant cela, on pensait qu’elle n’avait pas compris intellectuellement le propos. Or, c’est juste qu’elle avait entendu le son sans percevoir le sens. C’est comme entendre une langue qu’on ne comprend pas. On entend tout mais on ne peut restituer le message. Maintenant, elle dit « je n’ai pas entendu » et ça permet d’éviter des situations cocasses.

Comment la COVID t’a permis de créer un nouveau produit ?

Clara échange avec de nombreux parents dont des parents entendants d’enfants sourds. Lors du premier confinement, tout a cessé notamment les cours en langue des signes. Lorsque c’est un loisir, ce n’est pas très grave. En revanche, lorsque c’est la langue qui te permet de communiquer avec ton enfant, cela devient très problématique.

En échangeant avec une maman dans la situation, Clara a eu l’idée de créer des histoires bilingue s’inspirant de la vie quotidienne. Ces histoires permettent d’acquérir du vocabulaire en langue des signes française de manière courte et ludique. Le format est original et adapté à toute la famille. Si tu veux tenter l’expérience, clique pour découvrir « Signe-moi une histoire! »

Si tu veux en savoir plus autour du handicap et de l’entrepreneuriat, je t’invite vraiment à écouter cet épisode et découvrir l’univers de Clara.

Instagram de Clara Site internet FemmeBionique

J’ai adoré tourner, monter et réécouter cet épisode. Je le trouve vraiment instructif et permet d’aborder l’angle du handicap sous le prisme de l’entrepreneuriat. On devrait tous être sensibilisés pour apprendre à vivre ensemble 🙌🏾

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *